• Horribilis transfert

    Article tiré du magazine Gold n°6 "le guide ultime de supernatural"


    La trame n'évite pas la désormais incontournable << mythologie >> que toute série, qui plus est fantastique, se doit de fournir.Celle de Supernatural s'articule autour des Winchester, présentés comme les marionnettes involontaires d'un destin qui leur échappe. Ce n'est pas pour autant qu'Eric Kripke souhaite tomber dans les travers d'une intrique au éternels rebondissements. << J'apprécie beaucoup les séries comme lost ou surface pour l'aspect mystère à résoudre, explique-t-il . Mais je pense qu'il faut être prudent avec ce type d'écriture pour éviter de succomber au syndrome Twin Peaks, qui fait que l'accumulation de questions finit par entraîner la lassitude du public.Notre objectif est de proposer quelque chose qui soit en phase avec les attentes des spectateurs. Nous irons à fond dans la mythologie et chercherons à effrayer un maximum avec un petit film d'horreur différent à chaque épisode. Aussi, il y aura un début, un milieu et une fin. >> Une certaine idée de ce que la série doit offrir à ses fans que partage Jensen Ackles <<Ce serait une erreure que de revenir sans cesse sur le même sujet saison après saison. Les énigmes doivent avoir une résolution rapide, du moins dans la même saison. Sur ce point, nous sommes en accord avec Eric Kripke , qui refuse d'entretenir le mystère inutilement. >>

    Et ce choix narratif s'accompagne d'un réel désir de terroriser : << c'est un immense avantage pour nous de bénéficier d'un budget restreint qu nous oblige à être plus créatif par rapport à ce que nous pouvons ou ne pouvons pas montrer, confirme Eric Kripke. C'est très spécifique à l'horreur, dont les productions sont toujours les meilleurs lorsqu'on ne voit pas le monstre. Néanmois, rassurez-vous, il y aura de quoi sustenter l'amateur d'hémoglobine et autres frissons ! >> Créatures légendaires, fantômes, tueurs fanatiques,esprits frappeurs et autres monstres classiques, les amateurs de fantastique sont clairement à la fête, comblés par un bestiaire monstrueux peuplé, il est vrais, de beaucoup de spectres !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique